vendredi 20 décembre 2013

Le lieutenant-général DECAEN: fils de Creully?

Un annuaire biographique datant de 1834 présente le lieutenant-général Charles Mathieu Isidore DECAEN comme un enfant de Creuilly (Creully).
Je reproduit ci-dessous ce texte.

Charles Mathieu Isidore Decaen ( N., comte ), lieutenant-général, grand-officier de la Légion-d'Honneur, élève et compagnon de Kléber et de Moreau, naquit en 1769, d'un aubergiste de Creuilly, près de Caen. Enrôlé comme volontaire, il arriva progressivement à des grades élevés.

Les armées du Rhin, d'Angleterre et du Danube; les Indes, où il alla en 1802 administrer les établissements français; la Catalogne, dont il fut gouverneur général; les 11e et 10e divisions militaires, qu'il commanda en 1813 et 1814, peuvent témoigner, et de sa valeur dans les combats, et de ses talents dans l'administration. Le recueil des lois qui régit les îles de France et de Bourbon portent encore le nom de Code Decaen.
Traduit devant un conseil de guerre à son retour des Indes, pour avoir livré aux Anglais ces mêmes îles le 2 décembre 1810, il fut acquitté.
Son zèle pour Bonaparte, qui lui fit accepter la mission de marcher contre Bordeaux, où le duc d'Angoulême était entré en mars 1814, causa sa disgrâce.

Enfermé à l'Abbaye à Paris, mis à la demi-solde, et enfin à la retraite, il ne reparut qu'à la révolution de juillet. On le nomma président de la commission de législation coloniale, ainsi que de la commission chargée d'examiner les réclamations des officiers éloignés de l'armée sous la restauration; mais il se retira bientôt, et une apoplexie foudroyante l'enleva le 11 septembre 1832, à Montmorency. Il était âgé de 63 ans.


D’autres historiens démentirent le fait de sa naissance à Creully. Pour eux il est né à Caen. Ils ont raison à en croire l'acte de baptême  ci-dessous trouvé aux archives départementales.