jeudi 13 février 2014

Le bateau à vapeur de l'église de Creully.

Dans les régions maritimes, les murailles des églises sont parfois couvertes de flottes de navires sculptés dans la pierre : de la barque au grand vaisseau de guerre en passant par le côtre de pêche et la galère. Chaque génération a gravé l'image de son bateau et nous pouvons en observer une collection détaillée. La sacristie de Creully présente caravelles et gréements, notamment un grand trois mâts et deux autres navires.
Certaines gravures sont remarquables par la connaissance qu'elles impliquent de la construction du navire, de son gréement. Il semblerait que de nombreux graffiti aient été l'oeuvre de personnes très proches du milieu maritime.
La rareté des graffiti marins des XIII'-XIV' siècles est peut-être due à l'usure du temps et à la taille parfois grossière des pierres.
Plus nombreux vers le XV'-XVI' siècle, il semblerait que le XVII' soit le siècle le plus riche en graffiti. Ceux-ci sont d'autant plus intéressants qu'ils constituent souvent les seuls témoignages iconographiques que nous conservions concernant la navigation de cette époque. Au XVIII' siècle, le nombre de graffiti décroît pour quasiment disparaître au XIX' siècle.
Sur un contrefort du côté nord de l'église de Creully, est gravé un bateau à voile et à vapeur.