mercredi 11 avril 2012


CREULLY Mai 1944 trafic de sucre....
Une fromagerie du Bessin était mise au pillage.



Cela durait depuis déjà quelque temps. La police de l'agglomération caennaise n’était pas peu étonnée de constater, par des recoupements, que du sucre était vendu à Caen, semblant provenir de vols, et la police judiciaire de Rouen fut alertée pour enquêter sur cette affaire.
C'est ainsi qu'il y a quelques jours arrivait dans notre ville l'inspecteur Déterville officier de police judiciaire, et son adjoint, l'inspecteur Pierdet.
Tout d'abord, les policiers acquirent la preuve que, de novembre 1942 à juin 1943, environ 3.500 kilos de sucre avaient disparu du magasin entrepôt de le laiterie de M. Paillaud de Creully. Enquêtant sur place, ils suivirent une piste qui les amena rapidement à interroger plusieurs individus susceptibles d'avoir participé à ces vols. Leur intuition était bonne, car ils devaient mettre aussitôt la main au collet de cinq voleurs, les nommés Roger F., 19 ans; Clément G., 23 ans et son frère, R., 20 ans: Louis L., 24 ans, demeurant tous les quatre à Creully; enfin Marcel M., 34 ans, domicilié à Tourville sur Odon. Toute la bande était employée à la maison Paillaud.
Habilement questionnés, ils reconnurent qu'ils avaient agi avec la complicité des nommés Gilbert L., 18ans, et Gilbert J., 23 ans, demeurant, eux aussi, à Creully. Pénétrant de nuit chez M. Paillaud, ils chargeaient sur leur dos des sacs de 100 kg de sucre, et, après avoir parcouru plusieurs centaines de mètres, ils allaient entreposer leur précieux butin, soit dans un garage leur appartenant et situé route de Lantheuil, à Creully, soit chez M. et Mme L., parents du jeune Gilbert L., commerçants à Creully, dont la bonne foi semble établie .
C'est dans l'un ou l'autre de ces deux endroits que Robert L., 30 ans demeurant 100, boulevard des Alliés, à Caen, venait chercher le sucre en camionnette. D'après les voleurs, il le vendait 10 francs le kilo, mais il semble bien établi que Robert L. l'achetait une soixantaine de francs à son frère Gilbert. Toute la bande se réunissait chez la femme Alphonsine L., 59 ans, débitante à Creully, qui leur servait des consommations à crédit et les poussait ainsi à répéter leurs vols. La complicité de cette commerçante est d'autant plus flagrante qu'elle a également été obligée de reconnaître avoir reçu du sucre dérobé. De même, la femme Charlotte R., 47 ans, restauratrice à Bayeux, sera poursuivie pour en avoir acheté.
Au cours de leurs investigations, MM. Déterville et Pierdet, inculpèrent encore Jean C., 22 ans et Gabriel J., demeurant également à Creully, qui reconnurent avoir de leur côté, eux aussi volé du sucre. Enfin, Marcel L., 28 ans; Albert C., 48 ans et René L., 31 ans ont reconnu avoir dérobé des boîtes de lait. Quatre caisses de cette denrée si rare ont été volées par G. et M., et c'est un nommé Roger G. , 22 ans demeurant à Langrune-sur-Mer, qui les a achetées,
Evidemment, tous ces individus ont été entendus par M. Brossault, juge d'instruction, chargé de l'affaire, et trois d'entre eux, les frères Robert et Gilbert L., principaux instigateurs de ces cambriolages, ainsi que M., ont été écroués à la maison d'arrêt.