mercredi 26 juin 2013

A Creully, des livres confisqués par le curé.

1829
Un prêtre a-t-il le droit de prendre des livres qu'il trouve mauvais et dangereux chez une famille lors d'une visite?
Une habitante de creully a eu la réponse, à ses dépents, par une décision du conseil d'Etat comme nous le montre l'ordonnance du 26 août 1829.