lundi 3 juin 2013

Creully - Singulière épitaphe...

Il y avait une fois, deux voisins qui s'aimaient comme chien et chat.
Survint un chien enragé qui mor­dit celui du premier voisin.
Le Chien fut abattu et enterré dans un jardin situé à côté de celui du deuxième voisin.
Sur la tombe du toutou, son maître plaça une pancarte ainsi conçue: "Ci-git un chien qui avait autant de qualités qu'a de vices, l'animal d'à-côté".
Le voisin prit cela pour lui et alla quérir la maréchaussée.
- Q'signifie?demanda le chef...
- Signifie, répondit le proprié­taire de la bête, que j'avais un chat qui ne valait pas le diable... Il est mort l'an passé. Je l'ai enfoui à côté de l'endroit où est mon chien et, pour qu'on ne les confonde pas, j'ai mis sur la tombe de mon chien l'épitaphe qui a offusqué, je ne sais pourquoi, mon voisin.
- Hum ! singulière épistache, grogna le chef de la maréchaussée.
Et, sérieusement, il dressa un procès-verbal détaillé qu'il expé­dia à ses supérieurs.
Mais ils ont pris la chose du bon côté et ont pensé que, dans cette affaire de chien, il n'y avait pas de quoi fouetter un chat.