dimanche 28 juillet 2013

Creully - Vital un saint Né à Tierceville

Dans l'église Saint Martin de Creully, nous remarquons la bannière de Saint Vital.
Qui était Vital ce Saint né à Tierceville?




Le Bienheureux Vital de Savigny, naquit au village de Tierceville, dans le diocèse de Bayeux. Il songeait à quitter le pays, quand le comte de Mortain l'attacha à sa personne comme son chapelain. Mais Vital ne rêva que de vie solitaire, et se retira au désert de Dompierre, dans le diocèse de Sées en 1088, non loin de l'ermitage fondé par Saint Guillaume Format.



De temps en temps, Vital sortait de sa retraite pour prêcher, appeler à la conversion des mœurs et combattre la licence. C'est ainsi qu'il eut rapidement des disciples, et que Raoul de Fougères lui donna une partie de la forêt de Savigny pour y construire un monastère. Cela se passait en 1113.

Vital imposa à sa communauté la Règle de Saint Benoît, accompagnée d'austères constitutions. Vital mourut à Savigny le 16 septembre 1122.

vendredi 26 juillet 2013

Les Seigneurs de Creully d'après Frédéric Pluquet

Frédéric Pluquet, membre de l'Académie des Sciences, Arts et Belles-Lettres de Caen, des Sociétés des Antiquaires de France, de Normandie et d'Ecosse, relate dans un ouvrage paru en 1834 un préjugé sur les seigneurs de Creully.






Titre de son recueil: Contes Populaires, préjugés,patois, proverbes, noms de lieux de l'Arrondissement de Bayeux.

mardi 23 juillet 2013

Les piliers de Creullet


Pourquoi ces deux piliers dans la campagne du château de Creullet?

Pour répondre a cette question, je me suis plongé dans un texte de H. de Chanterenne (1860). En voici des extraits.

Des coteaux de Villiers-le-Sec on aperçoit au-dessus de la riante vallée de la Seulles, au-dessus du modeste village de Saint-Gabriel, une riche et vaste plaine qui s'étend des bois de Vaussieux aux hautes futaies de Lantheuil; c'est au milieu de cette plaine, à mi-côte, que se cache dans un bouquet d'arbres le petit lieu de Brécy, paroisse autrefois, aujourd'hui simple annexe de Saint-Gabriel, et dont le clocher en ruine se montre encore à travers le feuillage.

Le château est une habitation à grandes fenêtres carrées dans le goût de cette époque, éclairant de vastes appartements aux grandes cheminées en pierre.
Mais la porte qui donne entrée à la cour de ce château est digne d'attention. Ce monument se compose d'une grande porte principale accompagnée de deux portes latérales, près desquelles siégeaient de chaque côté de beaux lions en pierre. La porte principale, très élevée, est en pierre de taille, chargée de magnifiques sculptures dans le goût et le style en honneur sous le règne de Louis XIV la porte en bois de chêne, d'une grande épaisseur, est également ornée de sculptures.  


Derrière le château s'étend un vaste terrain en pente qui a été divisé en trois jardins étagés, coupés par une grande allée aboutissant, à chaque étage, à un large perron de sept à huit marches, construit en demi-rond entre deux piliers supportant chacun un lion en pierre de taille. Les murs de soutènement qui séparent ces trois jardins sont surmontés d'une charmante balustrade dans le genre de celles des jardins de Versailles.
Le château de Brécy était, à la fin du XVIIe siècle, la propriété de Messire Le Bas, vicomte de Caen, qui avait épousé une des filles de Mansard, le grand architecte de Louis XIV. Mansard avait deux filles et affectionnait particulièrement l'épouse du vicomte de Caen il faisait de longs séjours à Brécy, ce sera sans doute pendant ces séjours, pour occuper ses loisirs et flatter sa fille, qu'il se sera plu à orner ainsi sa maison de campagne, où, sans doute aussi, il aura appelé Le Nôtre pour dessiner les jardins.


A quelques kilomètres de Brécy s'élèvent encore aujourd'hui deux beaux piliers qui paraissent la copie, sur une plus grande échelle, de ceux de la grille de Brécy ils formaient autrefois l'entrée d'une avenue conduisant au château de Creullet. On pourrait supposer que Mansard, en bon voisin, aura prêté son concours à M. d'Héricy, alors propriétaire de Creullet, pour orner l'entrée de son parc.

Lion

mardi 16 juillet 2013

Le nom de "Creully" dans l'histoire

L'orthographe du nom de la localité de Creully a varié selon les siècles. Des documents anciens en sont la preuve.

jeudi 11 juillet 2013

lundi 8 juillet 2013

L' amour de la boisson du gars de Creully lui causa sa mort à Caen au poste de police.

Avril 1879
Le nommé Pierre-Auguste L...... , 32 ans, journalier, né au Fresne-Camilly, demeurant à Creully, qui était venu à Caen, soi-disant pour chercher de l'ouvrage, a été trouvé mardi couché sur la voie publique, dans un état complet d'ivresse. Les agents de police le déposèrent au poste de la place Royale, dans la chambre et sur le lit de camp de l'officier, en ayant soin de le couvrir de limousines. A neuf heures, puis à onze, un agent de police vint le visiter et le trouva dormant, profondément. A une heure du matin un agent fut de nouveau le visiter. L'ivrogne était éveillé et demanda qu'on le laissât reposer jusqu'au matin. Au petit jour, lorsque les agents ouvrirent la porte, il trouvèrent L...... sans vie; il avait succombé à une congestion déterminée par l'ivresse.

vendredi 5 juillet 2013

Ecole primaire de Creully - 1967 - Les maîtres et maîtresses

1-
2- Catherine Boissière (fille du 3)
3- Madame Boissière
4- Madame Lacroix
5- Madame Houguet
6- Madame Picot
7- Monsieur Ganibale
8-
9- Madame Brissard
10- Monsieur Clairon
11-
12- Monsieur Pelzman.
Merci à Franck Isidor pour ce document.

mardi 2 juillet 2013

Creully - Faits divers

Trouvé dans la presse de 1907...