samedi 19 août 2017

Août 1894 - La Creullois amoureux d'une fille du Manoir.


Tentative de suicide par amour.

Le sieur Adolphe E., demeurant à Creully, qui avait obtenu la main d'une jeune fiIle habitant Le Manoir, était, à la suite d'une inexplicable absence de huit jours, congédié par le père de sa fiancée.
 
 
 
 
Adolphe en éprouva un violent chagrin.
 
Fou de désespoir, il résolut de mettre fin à ses jours sous les fenêtres mêmes de sa fiancée. A cet effet, il prit un vieux pistolet qu'il chargea avec un bout de lime et se rendit devant la demeure de celle dont il rêvait de faire sa compagne. Là, il appuya le pistolet sur son sein et s'en tira un coup qui le blessa assez griè­vement et le fit tomber à la renverse. Relevé, il a déclaré qu'il recommen­cerait aussitôt qu'il sera en état de le faire.
Mais tout porte à croire que cela se terminera par un mariage.