dimanche 20 juillet 2014

Maître Connin ou le lapin de l’église de Creully.

Maître Connin, tailleur de pierre et le lapin de l’église de Creully.

Nous sommes en fin 1602, Antoine de Sillans III vient d’épouser Sylvie de Rohan, fille du prince de Guéméné (28 Août 1602).

Des travaux sont entrepris depuis plusieurs mois sur l’église de Creully, non loin de la demeure des de Sillans.
Un tailleur de pierre nommé Jean Connin aidé par un apprenti Symon Houdée travaillait sur le côté sud de l’église à relever le « pas de chat » au sommet d’un mur de refend qui dépassait les deux toitures. Ce mur devait se terminer au point le plus bas par une sculpture rappelant les modillons.
Ce maître d’œuvre n’avait pas bonne réputation. Il cournettait (criait) comme un lapin qui a peur. Ces cris étaient souvent adressés à Symon qu’il traitait de lanier ; c'est-à-dire de paresseux.
Un jour, vers l’angélus du matin, un habitant de Creully s’en pris au tailleur de pierre qui travaillait au burin sur une pierre retirée d’une carrière non loin du chantier :
-« Arrête de launer (radoter) mon pauvre Connin, tu t’en prends toujours à ton apprenti qui ne demande qu’à apprendre. Au lieu de crier, écoute tout ce qui se dit sur toi. Il paraît que tu vas la nuit relever les collets que posent les autres. Ne serais tu pas voleur !»
Conin balança une pierre à l’homme qui venait de lui parler et qui continuait son chemin vers les halles près de la place.
-« Je ne suis pas un voleur» ruminait le tailleur de pierre.
Quelques jours plus tard, c’est un tanneur qui revenait de la tannerie située sur le bief de la Seulles non loin d’un moulin, qui accusa le tailleur de pierre de chaparderie dans les caves du Bourgay.
Une vieille dentellière qui sortait de l’édifice religieux se vit injurier par Connin qui posait une tête de pierre en bas du «pas de chat» :
-«Tu es comme les autres de ce pays, tu n’es qu’une vieille qui ne pense qu’à venir prier pour toi et les tiens sans penser à nous les faiseurs de cathédrales. Dieu nous reconnaîtra, nous.»
-«Tais toi sale voleur» lui cria la femme.
« Si je suis un voleur, que Dieu me transforme en pierre » reprit le maître tailleur pendant que son apprenti s’amusait bien de ces histoires.
Un matin, on ne revît pas maître Connin. Il avait disparu.
On fut surpris de voir, à la place de la tête posée par le tailleur de pierre, un lapin en pierre.

Il est vrai qu’en vieux français, connin veut dire : lapin.
Les habitants de Creully pensèrent que Dieu avait exaucé Connin, le tailleur de pierre.
L’on raconte que le jour de l’ouverture de la chasse, les chasseurs qui regardent en passant près de l’église le lapin, feront une bonne chasse et n’auront pas à mentir.