jeudi 4 juin 2015

1954 - Des êtres venus d'un autre monde se posèrent à Creully. Des martiens ?

Ce jeudi matin en question le temps était très sombre et le ciel constellé d’étoiles ; le jour tardait à se lever.
Au fond de sa cour, un creullois fermait la porte de sa cave d’où il venait de remplir un seau de charbon, les besoins de la journée pour son fourneau.
Soudain il fut surpris par une lumière vive qui semblait venir du jardin proche. Il posa son seau et avança sans crainte mais à pas lents vers le portillon du potager.
En effet une lumière éblouissante brillait au beau milieu du jardin ; elle ne bougeait pas.  Il fit quelques pas quand une forme métallique avançait  au beau milieu de la boule luminescente. Était-ce un Martien ? Depuis plusieurs semaines des faits similaires s’étaient déroulés dans le ciel de la Normandie comme à Bayeux. Le Bessin serait-il aussi un sujet d’étude pour les êtres venant d’ailleurs ?
Notre creullois n’était pas peureux mais jusqu'à un certain degré ; il fit marche arrière et rentra chez lui, route de Tierceville, en oubliant son seau de charbon.
Après en avoir fait part à sa femme, qui ne le crut, il dut partir au travail pour faire sa matinée.
Mais le midi, avant d’aller prendre son déjeuner, il retourna dans son jardin et grande fut sa surprise ; à la place de la grande lumière si éblouissante se trouvait  un cercle de cendres.
Ainsi un bruit courra dans le bourg de Creully…Des martiens venus de l’on ne sait où avaient choisi le village normand pour visiter notre monde.
Cette nouvelle intrusion des martiens fit, non seulement  le tour de la localité, mais aussi celle de la région.
Des personnes allèrent même ramasser la précieuse marque de la visite des êtres de Mars en ramassant dans des pots des cendres laissées par l’engin mystérieux.
La presse locale et la gendarmerie se mirent sur le sentier de la guerre (des étoiles).


Pour ne point se singulariser, Creully a, paraît-il, reçu la visite d’un « Martien » venu à bord d’une soucoupe volante… Sur cet évènement, un spirituel lecteur a envoyé à un journal de Caen (Liberté) un  amusant à-propos que voici :

Un beau matin,
Un bon Martien
(Vision hallucinante),
Avant l’aube naissante,
Atterrit…
A Creully.
D’une soucoupe volante
- Oh ! Combien éblouissante !-
Il sortit aux bords de la Seulles.
Il semblait dire : « Enfin, seul,
Je te vois, je te tiens ! »
Sans doute ce Martien
Voulait-il, dans sa nacelle,
Enlever une Belle,
Puis piquer vers le ciel
Pour sa lune de miel ?
Des « témoins » de la scène
(On devine leur gêne !)
Tentèrent, dit-on, de contacter
L’énigmatique étranger.
Mais en une nuée lumineuse,
L’engin mystérieux
Piqua droit vers les cieux…
MORALITE
Sur le trottoir,
Comme au lavoir,
Les langues se délièrent
En de nombreux commentaires.
Oh ! Personne n’avait rien vu…
Mais certains avaient en-ten-du… !
En ce bon pays du fromage,
Belles qui rêvaient de mariage,
Si de la Vie vous en avez mar…
Voyez là-haut : «  En avant … Mars ! »