vendredi 31 juillet 2015

Reconnaître un fromage de la laiterie Paillaud de Creully

Le nom de la localité de "CREULLY", lieu de fabrication, n'apparaît pas toujours sur les étiquettes de fromages.
Il est remplacé par un code: numéro du département et une lettre.
Les deux exemples ci-dessous présentent deux codes, le premier prouve que le camembert a été fabriqué à Creully. Le deuxième dans l'orne.
14 V Paillaud puis Préval à Creully
61 F
Victor Hochet, Sté Laitière et Fromagère,
Levasseur, puis Besnier SAINT-BOMER-LES-FORGES

mardi 28 juillet 2015

Creully - Le Blason des Marguerye

Blason situé au dessus de la porte d'entrée du château.

La duchesse de Montmorency survécut à son mari, car en 1819, elle ratifiait certaines aliénations faites par la République et en 1825 elle participait au milliard des émigrés (1).
Ainsi s'éteignit cette dernière race des barons de Creully. Il n'existe plus personne, qui puisse surmonter ses armoiries d'un tortil de baron ou d'une couronne de comte de Creully. Seul le monument a survécu, plus fort que l'ouragan qui emportait ses maîtres.
Sed quantum m ut ai us ab illo !
Combien, si ces murailles étaient capables de senti- ment, combien, au souvenir de leur ancienne splen­deur ne devraient-t-elles pas se sentir humiliées d'abriter la monotonie et la pauvreté de notre vie bourgeoise !
Adjugé au citoyen Dumont, ancien député du Cal­vados à la Convention le 22 ventôse an IX, il devint bientôt la propriété d'un sieur Fourmentier, son beau-frère, qui en fit donation à sa nièce, Madame de Saftray.
Celle-ci le vendit à M. de Marguerye, ancien juge à Bernay, père de l'ancien évêque d'Autun et grand-père d'un officier de marine mort en Algérie, il y a une dizaine d'années, laissant veuve une fille de l'amiral Cloué, ancien ministre de la marine.
M. de Marguerye et plus tard son fils, ancien officier de cavalerie, firent quelques réparations au château, et construisirent notamment cette regrettable porte d'en­trée dont le style gothique jure avec le reste de l'édifice.

Le tombeau du fils retrouvé
A l'est du cimetière de Creully, une pierre tombale, couchée sur le sol, usée par le temps, nous confirme que c'est la sépulture de Gabriel Laurent de Marguerye, chevalier de Saint Louis, lieutenant de cavalerie.

Notes
Gabriel Laurent de Marguerye est né le 10/08/1754 et mourut en 1840.
Il était marié avec BONNET de MONTGOMERY Marie Catherine Adélaide
De l'union naquît deux fils: Frédéric-Gabriel de Marguerye ( 1802) et Gabriel-César de Marguerye (1805)

Tombeau de la famille de Marguerye à Magny-la-Campagne (14)
Epoque de construction : 4e quart 18e siècleannée : 1784

Historique : Tombeau de Charles-Louis de _Marguerye mort en 1784 (date portée) , Madeleine Courcoul son épouse morte en 1818, Louis François mort en 1827, tous seigneurs de Vaux
Gros-oeuvre : calcaire
Décor : sculpture représentation : blason armes de la famille de Marguerye (3 marguerites)
Sources diverses dont la notice de E. Vrac

samedi 25 juillet 2015

Creully - Février 1889 - Mort du ramasseur d'escargots




    Le sieur Eugène Langronne, 30 ans, né à Prètôt (Manche) était employé depuis un mois à ramasser des escargots chez la dame Hubert, cabaretière à Creully. Rentrant ivre, le soir, il monta se coucher et redescendit aussitôt pour prendre de la lumière, mais, à la quatrième marche, il tomba et dégringola jusqu'au bas de l'escalier. Relevé couvert de sang, Langronne fut remonté à sa chambre. Il portait sur le sommet de la tête une plaie de 3 centimètres de long, et, à 5 centimètres de l'oreille droite, une blessure plus grave. Langronne ne voulut pas, parait-il, voir le médecin; ce n'est que le troisième jour qu'on fit venir le docteur Chotard, mais, malgré ses soins, le blessé succomba dans la soirée. En présence des circonstances de la mort, une enquête fut ouverte. Elle a montré que la mort de Langronne était accidentelle.

mercredi 22 juillet 2015

dimanche 19 juillet 2015

Creully - Les pierres des escaliers

L'escalier du portail de l'église descendait jusqu'à la route d'Arromanches. Il a été détruit en 1872 pour agrandir cette route.
Ses pierres ont probablement servi à la restauration de l'escalier situé un peu plus bas.
Des pierres ne se trouvant pas sur la ligne de foulée sont usées. Elles étaient certainement placées sur sur la même ligne de passage dans l'ancien escalier de l'église.

mardi 7 juillet 2015

dimanche 5 juillet 2015

vendredi 3 juillet 2015

1810 - Creully - Travaux sur le bief de la Seulles


Chaque mois je passe un ou deux après-midi aux archives départementales du Calvados en espérant dénicher des documents intéressants  comme ceux concernant de bief de la Seulles (ci-dessous).

mercredi 1 juillet 2015

La médiatèque de Creully


Creully - Des photos de 1944 après la libération. (1ère série)

Voici une première série de photos de 1944, après la libération, situées à Creully malgré quelques erreurs sur l'orthographe de Creully.
Quel est ce garçon ?