dimanche 31 janvier 2016

A Creully on savait reconnaître les ennemis de la Basse-cour.

Chaque espèce d'animaux et d’oiseaux a sa manière de tuer les poulets: ils ne mangent pas tous les mêmes parties du corps. Si vos poussins sont saignés au cou, c’est une belette, un putois, qui est l’au­teur des ravages. Si au contraire, vous ne trouvez que les ailes et les pattes, c'est un chat : quant à la pie et au corbeau, ils ne mangent que la tête. Vous pouvez donc, selon les espèces, prendre vos précautions et tâcher de détruire celui qui vient dé­vaster votre poulailler. Pour attraper les fouines, les belettes et les putois, em­ployez le traquenard à dents amorcé avec un morceau de volaille rôtie, ou bien les assommoirs, ou encore le lacet de laiton dont les braconniers se servent pour s’em­parer du lièvre. Enfin, pour les pies et les corbeaux, oiseaux très craintifs et très méchants, vous ne les détruirez qu’avec un fusil.