jeudi 31 mars 2016

vendredi 25 mars 2016

Novembre 1842 - Creully - L'Hôtel du commerce en feu.

Dans la nuit de vendredi dernier, un incendie a éclaté au centre du bourg de Creully dans une auberge appartenant au sieur Hardy, restaurateur, connue sous le nom de l'Hôtel du Commerce. Toute la toiture du bâtiment, long d'environ 25 à 30 mètres, a été réduite en cendres, ainsi que toutes les provisions de fourrages et autres contenus dans les greniers. On ne connaît point encore les résultats du sinistre dans l’intérieur des appartements. Ni les secours prodigués en toute hâte par les habitants du bourg et ceux des communes environnantes, ni le zèle déployé par les élèves du séminaire de Villiers le Sec et la brigade de gendarmerie n’ont pu arrêter les progrès du feu, qui, heureusement, ne s’est point étendu aux maisons voisines.

dimanche 20 mars 2016

La mare des écuries du château de Creully.

Comme nous le montre  l'ancienne gravure ci-dessous, il y avait bien une mare dans la cour des écuries.

mardi 15 mars 2016

Affaire de battoir au lavoir de Creully en Octobre 1906

Avant de vous conter le fait ci-dessous, je vous prie d'accepter que je change les noms des laveuses concernées.
C'est drôle comme de laver du linge au lavoir, ça ne rafraîchit pas tou­jours les idées, au contraire.
Ainsi la mère Savonjaune et la mère Dubattoir, de Creully, qui lavaient leur linge sale en famille, l'autre jour, dans le lavoir commu­nal, se sont échauffées la tète au point de se dire des choses très désagréables.
Mais le plus triste, ou plutôt le plus gai de l'affaire, c'est que le mari de la mère Savonjaune, ayant voulu s'en mêler, la mère Dubattoir lui a ap­pliqué le sien à plat sur la joue.
Savonjaune eu a vu trente-six chan­delles, et c'est sans doute pour les éteindre qu'il s'est jeté dans le lavoir.
Par bonheur, il n'y avait que dix centimètres d'eau et il nage comme un rouget. N'empêche que, furieux et trempé, Savonjaunne alla porter plainte contre la mère Dubattoir, avec un œil au beurre noir.
Et, depuis ça, Savonjaune trouve que le battoir est un bien drôle d'ins­trument : quand il tape sur le linge, il le blanchit ; quand il tape sur la figure, il la noircit.

samedi 12 mars 2016

Survol de Creully en 1973...

Les jardins entre la rue de Caen et de Tierceville

La place

La rue de Bayeux et le stade

mardi 1 mars 2016

Creully - 18 juin 1944 - Un extrait de film avec René Pelcat

Extrait d'un film canadien que nous pouvons retrouver en entier sur "Photo Normandie".
(tapez Bernières sur mer dans recherche)
Nous reconnaissons Monsieur René Pelcat, le garde champêtre de Creully.
Le Régiment de la Chaudière est une unité d'infanterie des Forces armées canadiennes.